Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour raison gratter ...

Publié le par Fabie

Pour raison gratter ...

Deux pigeons sur la branche.

ils ne font semblant de rien.

Passe une chauve-souris qui murmure :

Il y a de l'orage dans l'air.

Et les gondoles s'envolent

et les chapiteaux croûlent.

Le beurre rance, les sardines dînent,

les chameaux s'esclaffent.

Quand tout est fini, le jour se lève .

Partager cet article
Repost0

Allez, Ciaou, même combat !

Publié le par Fabie

Je ne me souvenais même plus que le blog s'appelle "Allez !". Il aurait fort bien pu s'appeler "Ciaou" ...

Partager cet article
Repost0

Ciaou !

Publié le par Fabie

Ciaou !

Oui, j'aime les interjections et les points d'exclamation .

Oh! Ah! Hé ho! Olé! et puis : Ho! Ha! et ha ha! ou hi hi hi! Mais celui que je préfère, et qui m'avait marquée profondément quand je l'ai découvert dans "Le livre des rois de Bretagne" de Yves Elléouët, c'est: "Ciaou", enfin je crois que c'est là que je l'ai lu ... Il évoque pour moi la joie d'un matin clair et l'envie de vivre tous les instants. Il y a un brin d'excitation à l'intérieur, mais je penche plutôt pour une détermination éclairée de l'intérieur .

Entre l'enthousiasme débridé et une sagesse morose, ce "Ciaou" me semble bien trouver sa place Car la sagesse n'est pas d'accueillir les évènements en restant dans une attitude toujours égale mais de vivre les choses à notre échelle émotionnelle sans en rajouter, sans s'y complaire dans un sens ou dans l'autre . Mais on a tendance à chérir nos penchants, ils nous font exister ! Nous pensons qu'on va s'ennuyer, être moins vivants, devenir fadasses si nous renonçons à nous esclaffer .

J'ai nourri longtemps un certain sentiment d'inadaptation à la vie en société à cause de cette incapacité à s'exprimer. Bon, d'accord, c'est aussi une question de caractère ...

Et justement j'en reviens à l'astrologie puisque mon penchant pour la sagesse vient de Saturne et celui pour les exclamations d'Uranus, deux planètes fondatrices pour moi.

Et puis depuis que j'ai découvert ce moyen de parler avec vous, c'est comme si j'avais commencé à reboucher le fossé entre nous !

Ciaou !!!

Partager cet article
Repost0

Madame

Publié le par Fabie

Madame

Il y a des jours où le fait qu'on me dise "Madame" dans la rue, me trouble . D'accord j'ai 63 ans mais il est avéré que la tête n'a pas forcément une conscience comptable à propos des années qui passent. Même si le corps a ses déboires qu'on ne peut ignorer . Et les rides du miroir ne viennent pas de rayures sur la glace !

Les petits-enfants peuvent bien m'appeler Mamie, c' est dans l'ordre des choses .

Mais là, tout au fond, le sentiment de soi se moque bien des identités. Madame, c'est une autre: "vous vous trompez, moi c'est Fabie" ! N'ayant jamais travaillé dans l'éducation nationale, on ne m'a jamais dit : "M'dame, est-ce-que je peux sortir , s'il vous plait ?" . Madame, c'est celle qui sait et qui a un pouvoir ... En plus , depuis quelque temps, Mademoiselle n'est plus utilisé si ce n'est pour les enfants et peut-être les adolescentes qui rêvent de se faire appeler Madame ! Monsieur n'a pas ce genre de problème : il nait Monsieur, et il court après toute sa vie ...

Respectabilité, voilà le fin mot de l'histoire. Une fois Madame, on a les pieds sur terre. Normalement. Et bien pourquoi ne pas essayer ?

Oui, mais : " M'dame, comment on fait ? "

Il suffit d'un sac à mains tenu sur l'avant-bras, de petits talons et de prestance persistante et déterminée. C'est une caricature bien sûr mais qu'est-ce-que ça nous a fait rire mes copines et moi à l'adolescence. Et je me demande si ça a beaucoup changé !

Partager cet article
Repost0

Voyage, voyage

Publié le par Fabie

Capot jaune et ses gouttes..........................................................................12,50

Capot jaune et ses gouttes..........................................................................12,50

Cette nuit, j'ai parcouru les collines sur un cheval avec qui je faisais corps -je crois que c'était le mien, il a en tout cas son écurie à la maison -. Je n'ai pourtant jamais fréquenté les chevaux.

Malgré tout, c'est une imaginerie qui me parle, surtout si c'est un cheval qui vole et je crois bien qu'il l'a fait dans mon rêve.

Alors un cheval, des chevaux. Deux, trois, quatre chevaux ... Je ne vais guère au-delà quand on passe à la vapeur et même pour mon propre carrosse, je ne trouve pas d'indication à propos de l' équipage du moteur sur ma grise carte, je demanderai aux gendarmes la prochaine fois qu'ils me héleront !

Tout ça pour dire que je suis allée faire laver ma voiture et que je connais peu d'endroits où l'on ne se sente habité par si peu de choses que ces quelques mètres carrés : regarder le spectacle des rouleaux qui frétillent, l'impeccabilité du mouvement, l'efficacité du souffle ( j'avais choisi la totale, châssis compris ), voilà une occupation très absorbante mais, condamnée à cette contemplation forcée, je n'avais qu'une hâte : repartir galoper par les monts et les vaux .....

Partager cet article
Repost0

La piscine

Publié le par Fabie

La piscine

Hello, l'eau,l'eau .........................

J'aime l'eau, depuis toute petite parce que dans la famille nous allions nager, à l'adolescence j'étais dans un club de natation et puis petit à petit, en émigrant en Bretagne, j'ai de moins en moins nagé. Manque de stimulation peut-être, les bretons sont entourés d'eau mais ça ne les rend pas forcément très attirés par l'immersion volontaire !

En tout cas, j'ai bien connu les piscines et j'en garde le plaisir de respirer leur odeur chlorée !

Au matin tôt, l'eau lisse de la piscine Attend. Pendant la nuit, déjà, elle a attendu en regardant la lune et les étoiles. Elle a attendu très fort Mais personne n'est venu La prendre à bras le corps, Lui tirer des frissons Lui faire une catalyse, Lui dire Que je t'aime. L'eau lisse rêve de vagues De fond ...

Partager cet article
Repost0

L'explication

Publié le par Fabie

Au cas où vous ne l'auriez pas compris, c'était un rendez-vous de garçons en quête d'autres garçons !

Partager cet article
Repost0

Se planter ...

Publié le par Fabie

Se planter ...

Hé oui, il faut se planter sinon ça ne marche pas !

La verticalité, c'est bien joli mais elle doit se prolonger par des racines. Je ne parle pas seulement des racines familiales ou géographiques mais de celles qui te sont propres, celles qui te tiennent debout et content, rassasié(e) sans cesse de l'envie d'être et de devenir ta meilleure copine, ton meilleur copain .

Et puis une fois bien installé, alors tu peux commencer à vagabonder, à explorer de ci de là, tu sais que l'élastique te ramènera à toi. Par exemple pour aller explorer des endroits nouveaux !

L'autre jour je me suis dit : tiens, je vais prendre cette petite route, pas très loin de chez moi, mais que je n'avais jamais empruntée. Je m'engage et m'avance sur la voie carrossable mais étroite.

Une voiture garée le long de la route . Une deuxième un peu plus loin. Tiens, deux hommes qui ont l'air d'attendre. Je continue et voilà tout un tas d'autres véhicules et puis d'autres hommes et aussi une maison masure dans les arbres . C'était un cul de sac, alors j'ai fait demi-tour . Je connais maintenant un nouvel endroit !

Partager cet article
Repost0

Asper

Publié le par Fabie

Asper

C’est la dernière planète du système solaire, celle qui met 10 000 ou 20 OOO ans à faire le tour du Soleil. Comment vont-ils l’appeler ? Magnus ou Maxima ou Jovis ou encore Asper, celle qu’on n’attendait pas ? Ils ne l'ont encore pas vue de leurs yeux mais moi si ! (voir photo)

C’est excitant en tout cas pour une astrologue qui ne sait pas dire pourquoi ça marche, l’astrologie, mais qui ne fait que constater les faits : il y a un terrain de naissance qui va faire qu’on prendra plutôt les choses du bon côté ou bien qu’on les coupera en quatre voire sept face à un événement. Et puis il y a vraiment des échéances que l’on peut prévoir, à quelques mois près au pire, au jour même au mieux …

Au moment du passage d’une planète du ciel (réelle) au même endroit que celui où réside une de nos planètes de naissance (elle n’est plus réelle mais elle réagit encore), et bien il va se passer quelque chose : soit concret–ce peut être de l’ordre de l’argent, de la communication, de la famille, des œuvres ou des enfants, du travail, etc, soit plus immatériel, comme l’amour, ou les sentiments de perte, d’expansion, ou d’amitié.

Chaque secteur du thème et chaque planète a une signification, qui vient d’époques très anciennes, remises à jour par l’école conditionnaliste par exemple. Mais si une nouvelle planète se profile à l’horizon (même très lointain), il va falloir remodeler tout ça !

Quel sac de nœuds … Mais bon, trop n’a jamais manqué . Le soleil est entré hier dans le signe du Verseau. Ceux qui sont nés la première semaine de Février devront se séparer, volontairement ou non, de certaines choses, attitudes ou personnes, tout ça à cause de Saturne. Et pour les personnes dont l’anniversaire tombe entre le 7 et le 10 Février, c’est du changement qui est dans l’air avec Uranus. Dans quel domaine ? C’est à voir au cas par cas, ceci n'est qu'une approximation ...

Et n’oublions pas la verticalité pour braver les tempêtes ou simples coups de vent !

Partager cet article
Repost0

Oh !

Publié le par Fabie

Ça ne se voit pas très bien mais il neige !

Ça ne se voit pas très bien mais il neige !

Oh ! Il neige !

Je sais, j'ai de la chance : j'ai le temps de regarder par la fenêtre .

Il neige !!

Et je n'ai pas à rouler ...

Quand j'étais petite dans l'Est c'était chose courante en hiver mais je ne me souviens pas avoir pris du plaisir comme maintenant à regarder tomber la neige. Salut Richard ! (Anthony). Euh, non, ce n'est pas lui m'a-t-on soufflé à la lecture du texte, c'est Adamo .

Ces morceaux de ouate venus du ciel , tout blancs, envers et contre tout ...

Si ça se produit pendant la nuit et qu'on en fait la découverte au saut du lit, l'effet de surprise décuple le plaisir. Et lorsqu' il y en a suffisamment, l'acoustique change. Les bruits sont isolés, distincts . C'est comme si la vie des autres se rapprochait !

Mais le plus impressionnant, c'est ... le silence de la neige : elle tombe, n'en finit pas de tomber et on ne l'entend pas. Inexorable, elle se répand, sans bruit .........

La blancheur n'est pas si courante . Il y a bien celle des draps de lit quand on les déplie, celle du lait ou de la page... blanche ( qui doit être remplie, tel est son destin !).

Et puis voilà, trop vite, le bonheur est terminé, les flocons s'effacent, remplacés par des gouttes ... Tout redevient tout, très vite . Mais derrière la rétine demeurent les images : Il neige !

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>